• The Open House

    The Open House

     

    Synopsis : Ayant quitté leur maison du quartier, le jeune adolescent Logan, traumatisé par la mort accidentelle de son père lors des provisions en pleine soirée, et sa mère Naomi, à court d’argent, arrivent en pleine nuit dans une gigantesque maison de vacances appartenant à la famille, celle de la soeur maternelle. Le lendemain matin, dimanche, c’est la journée des portes ouvertes, ce qui les oblige à sortir en ville. Au retour, des bruits inquiétants apparaissent depuis le sous-sol et qui recommencent toutes les nuits : ils ont l’impression de ne pas être les seuls à y habiter… 

     

    Genre : Thriller horrifique

    Origine : USA

    Réalisation : Matt Angel, Suzanne Coote

    Année de sortie : 2018

    Acteurs principaux : Dylan Minnette, Piercey Dalton, Sharif Atkins et Patricia Bethune

     

    Mon avis

    Je n’aurai jamais cru dire ça à propos d’un film mais je ne vous le recommande pas…

    Vous perdrez 1h34 de votre vie… Un film qui aurait pu être très bon s’est transformé en 94 minutes de scènes sans queue ni tête.

    Pour commencer, quand on regarde le casting on se dit que ça peut être pas mal. Avec Dylan Minnette dans le rôle principal, on s’attendait à mieux.

    L’acteur de 13 Reasons Why et Breathe avait tout pour faire un peu remonter le niveau mais malheureusement cela n’a pas suffis.

    Le film est lent, très lent et malgré qu’on ait tous les points forts d’un film d’horreur :

    les portes qui claquent, les objets qui se retrouvent au mauvais endroit, les bruits bizarres,

    les screamers et les réactions types des personnages, il y a beaucoup trop de points négatifs.

    Je peux vous dire que je lui mets une note de  7/20 donc à vous de voir car si vous voulez tout de même regarde ce film,

    je vous conseille de vous arrêter ici car je vais clairement vous spoiler la fin.

     

     

     

    Il y a un gros problème avec ce film car les scènes sont individuellement pas mal mais ensemble ça forme une histoire qui n’a pas de sens.

    Le père meurt, ok. Ils doivent déménager, ok. Mais le gamin ne va plus à l’école. Pourquoi ?

    Ils vivent dans la résidence secondaire de la sœur de la mère et tous les dimanches les agents immobiliers organisent des portes ouvertes.

    Mais leur comportement est suspect et surtout le comportement de l’assistant, qui regarde l’adolescent dormir ou qui court partout.

    Pourquoi ? On va être amené à suspecter la voisine, un vendeur de prêt à porter rencontré en ville et même un plombier passé réparer la chaudière.

    Pourquoi ? Et là j’ai une réponse ! Pour rien…

    On nous fait douter et d’habitude c’est une bonne chose de nous mener sur des fausses pistes pour nous surprendre sur la fin mais ce n’est pas ce qui se passe dans ce film.

    La fin est pour dire inexistante. On voit les personnages se faire assassiner et comme d’habitude,

    on retrouve le personnage qui pense qu’il va tuer l’assassin alors qu’il tue sa mère sans faire exprès bien sûr

    et puis au final il pourrait avoir une chance de s’en sortir mais il finit par s’endormir au bord de la rivière. Non mais sérieux quoi…

    On va mettre ça sur le compte du format type du film d’horreur, exactement comme le « Y a quelqu’un ? » complètement inutile

    comme si le tueur allait répondre « Ouais je suis dans la cuisine mais t’as pas de la moutarde par hasard ? ».

    Bref pour en revenir à la fin inexistante, je dis inexistante car on ne voit absolument rien à part des chaussures. Voilà !

    Cette personne dont on voit les chaussures assassine tout le monde et c’est tout.

    Une dernière scène nous montre une voiture arrivant vers une maison avec une pancarte « Portes ouvertes ».

    Wow, le tueur des maisons portes ouvertes mais quelle idée franchement… On a absolument aucune information formelle. Qui est le tueur ?

    Est-ce que les personnages l’ont déjà croisé avant ? Pourquoi est-ce qu’il les tue ?

    Est-ce que c’est juste un tueur en série qui profite des maisons qui sont à visiter en portes ouvertes pour tuer des gens ?

    C’est ce qu’on essaie de nous faire comprendre je pense mais dans ce cas la moitié des scènes de ce films sont inutiles.

    Bon pour moi vous l’aurez compris, c’est une grosse déception.

    Je n’aime pas vraiment écrire de chroniques de ce genre car je ne veux absolument pas vexer les réalisateurs ou les personnes qui ont travaillé sur ce film

    mais je dois dire que je suis très déçue et frustré de cette fin qui pour moi aurait pu relever le niveau et surtout nous surprendre !

     

    Belinda-bblog

     

    « November 9Toi. Moi. Et les étoiles »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :